vendredi 15 juin 2007

mon récit du championnat de France de 100kms à Chavagnes en Paillers (vendée)


c'est parce que j'avais envie de connaître vos commentaires que j'ai décidé de créer ce blog.
je laisse mes récits sur mon site Web classique mais ici vous pouvez laisser des messages, on verra si c'est plus sympa.

donc pour commencer voilà le récit que certains d'entre vous ont déjà lu et même commenté mais en privé.

récit des 100km de Chavagnes

7 commentaires:

Eric C - St Jouan a dit…

C'est un environnement sympa pour communiquer et peut être plus pratique que le mail ? Je trouve ce vert stimulant

5 jours après le marathon du Mt St Michel, j'ai des fourmis dans les jambes. Je vais aller courir ce soir. Plutôt bon signe non ?

momo a dit…

moi je trouve ça sympa l'idée du blog Charlie.
Ca fait jeun's hein !!! mdr

charlie le hoangan a dit…

éric,
c'est sûrement parce que tu t'es préparé correctement que tu n'es pas cassé après ton marathon du mont st michel. Donc, je suis content que tu aies envie de recourir. Bien sûr juste un petit footing léger et lent ça suffit pour ne pas mettre de la fatigue sur de la fatigue.

eric c a dit…

Voila, 30' très cool (125 puls / 6'15" au km)pui étirements. Cela fait plaisir.

Une douche puis je vais lire tes 100 kms. Chapeau pour les avoir fais

Alain a dit…

Une belle course malgré tout... malgré tout puisque tu sais que je ne suis pas allez au bout...
mais j'ai passé un agréable week-end et je suis heureux d'avoir passé un peu de temps avec temps... trop peu de temps ;-)
Chaque coureur est un cas différent a traiter et un planning type pour tout les coureurs ce n'est pas top, c'est pour cela qu'entraîner des athlètes est difficile et tu as sû bien les comprendre. Avec l'expérience, je pense que le meilleur entraîneur est soit même, on connaît son propre corps et on sait comment il réagit, bien que l'on se trompe de temps en temps (mon échec à Chavagne pour mon cas en est la raison)et le recours a un entraîneur est quand même positif pour éviter ces erreurs, a condition que le coach sait comment son poulain réagit.

momo a dit…

Alain, je ne pense pas que le meilleur entraineur soit lui même.
Dans ces cas là de nombreux coureurs ont tendance à trop s'écouter ou à l'inverse de trop en faire quand il est très bien. Ce n'est déjà pas facile de planifier pour quelqu'un alors pour soi, toute une histoire

chjou2 a dit…

Super idée ce blog Charlie !!!!!
Encore bravo pour ton résultat à Chavagnes. Au plaisir de te revoir.