mardi 11 mars 2008

comment courir deux compétitions différentes: un relais à Melesse et un semi à Orvault (44)

Il y a eu encore une rencontre avec un lecteur qui me confiait qu'il s'étonnait quand je ne publiais pas d'article. Il est vrai que mes diverses fonctions m'accaparent de façons irrégulières. Ce week-end, des athlètes ont participé à différentes courses avec des objectifs tout aussi différents.

Pour commencer nous étions quelques uns à courir dans un relais à Melesse dans la nuit du samedi au dimanche. C'est franchement la convivialité qui est l'objectif numéro un et c'est l'occasion de monter des équipes de copains ou d'amis dans lesquelles on invite un coureur ou une coureuse occasionnelle à participer. Quel plaisir pour eux et pour nous compétiteurs réguliers. Lors du passage de témoin dans la salle des fêtes, c'est toute l'équipe qui applaudit l'arrivée d'un copain et encourage le départ d'un autre. En plus, cela dure longtemps car on boucle 9 tours de 5km et les meilleurs (les copains du JA Melesse, les athlètes de bruz et GDM St James) mettent environ deux heures et demie, alors que Jilali et ses amis, l'équipe que je devais accompagner à vélo a terminé en trois heures trente. Pour ma part, j'ai remplacé un coureur d'une autre équipe de mon club pour dépanner. Après les podiums, au tirage au sort, de nombreuses équipes ont gagné un fût ou des magnums à boire, Jilali a aussitôt ouvert sa bouteille de champagne et l'a partagée avec les amis présents. En tant que bénévole ayant installé la salle avec les copains du club, j'ai été invité à partager une paëlla après la remise des prix. Tout ça nous a amenés à 4 heures du matin alors je vous confie qu'après un week end barcelonais avec seulement 6 heures de sommeil sur deux nuits, le relais de nuit m'a encore alourdit le déficit de sommeil.
Pour conclure sur mon propre cas, j'ai bien tous les symptômes du gars fatigué, très fatigué alors je m'applique ce que je recommande aux autres: régénération, je ne vais faire que des footings lents jusqu'à ce que la pêche revienne.

Passons au lendemain, dimanche, Momo et Bruno m'ont tour à tour appelé pour un Compte-Rendu de leur semi-marathon intégré dans leur préparation marathon. Tous les deux ont fait une superbe course avec à la finale beaucoup de motifs de satisfaction, Bruno a explosé son record sur la distance alors que le profil du semi d'Orvault est loin d'être roulant. Momo en étant très facile et en gérant ce fameux parcours plein de faux-plats a fait le plein de superbes sensations de bon augure pour la distance mythique à Paris dans quatre semaines.
Ce qui m'amène aux différentes manières de courir les semis préparatoires au marathon.
Premièrement la proximité des compétitions est le critère principal pour adopter une stratégie. A mon avis,
- à une semaine de l'objectif principal, c'est simple ne pas courir de semi
- à deux semaines, le faire en footing (pour ceux qui font du 14km/h en footing) ou bien s'abstenir
- à trois semaines, on sait que certains le feront à fond pour se faire plaisir voire faire un chrono et ça marche car l'entrainement marathon a payé, mais voilà, semi-marathon excellent veut dire on a tapé dedans et on aura entamé une grande partie du capital engrangé et sur le marathon la pêche ne sera plus là quand on en aura besoin ... par exemple sur le dernier tiers ou le dernier quart. C'est un conseil que donnent les anciens, à 3 semaines du marathon on peut faire la moitié du semi en allure marathon, cela donnera l'occasion de bien caler l'allure de départ et justement ne pas partir pour se cramer et la deuxième moitié du semi, le coureur pourra se lâcher et éventuellement faire un beau chrono.
- à quatre semaines et plus, rien n'empêchera de courir à fond, sauf que pour certains coureurs que je connais, je demande de faire aussi une répétition générale du départ marathon alors le conseil est de se caler sur l'allure marathon jusqu'au premier ravitaillement, c'est à dire au 5ème kilomètre.
l'enregistrement de la courbe de Fréquence Cardiaque sera très intéressant, on pourra voir par exemple les FC au passage du premier, du deuxième et du troisième kilo et constater que ça peut monter très très lentement ou bien être très haut puis descendre à cause du stress de la compétition, ce qui est rare si on a fait un footing d'échauffement.

Gardez le plaisir en compétition et à l'entrainement!

8 commentaires:

Anonyme a dit…

momo et benoit vont etre affuté pour paris.

allez charlie 2h de sommeils en plus pendant quinze jours.

Anonyme a dit…

bruno et non benoit

scuse moi

charlie le hoangan a dit…

je veux bien scuser mais scusez qui ?
c'est une scusation d'un anonyme !

michel a dit…

a mince je ne me suis pas présenter pour une fois

fantomas a dit…

Salut les amis, bravo Momo et Bruno
pour le beau semi. Et pour mon ami Charlie il faut que tu te repose, des bonnes nuits reparatrices, et ensuite c'est reparti. Dimanche c'est mon tour de m'amuser sur semi. mais il faut que je songe egalement à recuperer j'ai encore un peu mal aux cannes de mon gros week-end d'entrainement.
a bientot bonne continuation à tous.

Momo a dit…

Je n'ai pas eu le temps ni trop envie de faire un CR sur le semi. Sachez que j'aurais tout autant préféré être présent la veille avec les potes au relais. C'est tellement ça que je cherche dans ma pratique de la course à pieds.
Pour la petite histoire, Orvault est un semi que je qualifie de très nerveux. Des montées, des faux plats, des descentes et très peu de plat. Pas le temps de s'endormir là dessus. Mieux vaut être dans un état de forme correct sous peine de souffrir dans les deux derniers kms très difficiles.
Je termine à la 112è place en 1h24'12". Sur un parcours plat, je pense que ça aurait fait ...... Whaouuuuuuuuuuu !!!
Place maintenant à deux semaines elles aussi nerveuses. Mais bon, moi je 'nai pas de retard de sommeil.

fantomas a dit…

Salut Momo
Punaise tu avances comme une fusée,
bravo mon ami, tu es de la balle.
La barriere mithyque des 3 h n'a qu'à bien se tenir, Momo va la faire tomber, et j'en serai trés content pour lui. Il le merite.
a+.

Anonyme a dit…

> En pleine préparation Semi, j'ai participé samedi soir au relais de nuit à
> Melesse. Bien qu'étant licencié dans ce club, j'ai couru dans une équipe
> montée avec l'association de jogging de ma commune, Acigné. Comme le dit si
> bien Charlie, c'est la convivialité qui est l'objectif N°1 et j'étais
> vraiment ravi de faire découvrir cette course à mes copains et copines de
> l'asso. Ce relais, ce n'est que du plaisir tout au long de la soirée, avec
> le départ dans la « cage, », le passage du témoin (un fameux brassard qui
> sniffe), la course dans la nuit avec ou sans lumière, l'accueil des
> équipiers à l'arrivée, la collation d'après effort à volonté durant toute la
> soirée …….
>
> Traversant une période pas facile en ce moment, j'ai eu beaucoup de plaisir
> lors de cette soirée avec les copains du club, les copains de l'association,
> les diverses rencontres. Puis j'ai aussi fait un super 5 km, à fond, avec
> de belles sensations de vitesse, avec au bout, un chrono de 18'36''. Et 2
> jours après, j'ai fait un footing de régénération d'1 petite heure avec mon
> coach Charlie, Patrick, Bruno et Jean Lou. Grâce à mes amis, ce footing a
> fait bien plus que me régénérer, je ne m'étais pas senti aussi bien depuis
> plusieurs semaines !
>
>
>
> Charlie, merci pour tes articles, ce sont mes plus belles lectures de la
> semaine.
>
> j'espère que tu te régénères .
>
> Amitiés
>
> Thierry