vendredi 7 mars 2008

Echanges, diffusion, communication, télécommunications, transmissions, cherchons l'intrus !

Les sites web persos ont pris un coup de vieux à l'arrivée des blogs.
Pour résumer, un site est un ensemble de pages web éditées par une ou plusieurs personnes que des internautes viennent consulter.
Un blog est un journal édité par une personne en général qui écrit plus ou moins régulièrement des articles en fonction de ses humeurs, de ce qu'il vit ou voit autour de lui.
Une différence que j'ai vue qui m'a semblé importante est la possibilité sur un blog qu'un lecteur poste un commentaire.
Ceci m'amène au message de ce jour sans prétention d'expliquer le rapport blog/site perso.

Réfléchissons à ce que demande la collaboration entre un entraineur et un athlète en vue d'obtenir le meilleur de celui-ci.

Récemment, j'ai rencontré à côté de chez moi et un peu plus loin à Barcelone des coureurs-internautes qui accessoirement lisent mon blog. Effectivement, sur mon blog, il y a peu de commentaires et je découvre tous les jours qu'il y a des lecteurs qui ne posteront jamais.
Cela peut venir de leur mode d'utilisation de l'Internet car il y en a qui reçoivent des courriels, les lisent et ne répondent jamais sauf ... quelquefois de vive voix ou par téléphone.
Un de ceux-ci m'a confié que mon blog devenait "philosophique".
Je lui dédie cet article et il verra bien si c'est de la philosophie, de la technique ou du domaine du futile.

Alors suite à cette rencontre barcelonaise, j'ai eu mon réflexe "prof de télécoms". Depuis des années je fais comprendre qu'il y a plusieurs moyens de transmission avec plusieurs types. Par exemple, le téléphone permet la mise en relation en direct et en bidirectionnel simultané, si les deux correspondants le désirent ils peuvent parler en même temps. D'ailleurs ils ne peuvent utiliser que le mode oral-verbal-auditif. Le grand défaut du téléphone est qu'il nécessite la disponibilité des deux personnes au même moment. La messagerie electronique, plus référencée sous le vocable email (prononcé yméle) permet d'envoyer des courriers avec des textes, des fichiers attachés de format divers, cela permet donc des échanges en temps différé avec plusieurs modes, on peut avoir des mots et des dessins, du verbal et du visuel. Le temps différé est formidable car on peut ne pas vivre au même rythme et j'ai la possibilité d'entrainer et communiquer avec un athlète d'un autre pays, dans un autre fuseau horaire. Que ce soit à côté de chez moi ou à l'autre bout de la planète, je peux envoyer un plan d'entrainement, l'athlète fera une ou des séances et enverra ses compte-rendus avec si possible ses courbes de Fréquence Cardiaques avec les temps intermédiaires. C'est bien de la communication avec télécommunications c'est à dire transmissions de signaux et c'est potentiellement très riche en possibiltés de transfert d'informations (sensations, moral, FC, chronos) merci Polar et Garmin.

En ce sens, ceux qui ne pratiquent que la méthode: "je fouine sur l'Internet, je trouve des astuces dans les revues" ne connaissent que la transmission dans un seul sens, c'est la diffusion (broadcast in english), çà a son utilité comme dans le cas des émissions télévisées mais dans ce cas il n'y a pas de voie de retour, c'est à dire qu'un téléspectateur peut religieusement regarder son émission sportive tous les dimanches mais ne peut pas envoyer dans l'autre sens ni son plaisir de voir de belles choses ni son désir de dire qu'il y a quelquefois des conneries racontées dans les reportages et les commentaires des journalistes ou des consultants.

Un entraineur sur le terrain reçoit de l'information de son athlète sans un mot sans un dessin mais par le langage du corps, on parle de communication kinesthésique. Quand l'entraineur est obligé de n'utiliser que le verbe et le dessin, l'écrit et les fichiers attachés, ça complique sa tâche, mais dans mon cas, j'y arrive quand même parce qu'il y a échange dans les deux sens via l'Internet (email ou voip).

Pour conclure, je vous dirais simplement et c'est une évidence pour moi: prenez un plan sur l'Internet, c'est gratuit ou un plan dans une revue, vous pouvez économiser quelques euros en pratiquant le photocopillage. (bon moi je suis contre) Si votre corps communique avec vous et que vous percevez un message, communiquer ne sera pas possible si vous n'avez pas de voie montante.

Pour que le cas soit plus compréhensible prenons un exemple:
- vous avez un plan standard sur 12 semaines
- 7 semaines se sont passées comme sur des roulettes
- même pas mal ! du bonheur !
- vous avez couru un semi-marathon dimanche dernier c'est à dire 5 semaines avant votre objectif de printemps
- ce n'était pas prévu dans le plan et vous l'avez appliqué,
juste en remplaçant une sortie longue par le semi
- vous avez fait un très bon chrono voire vous avez battu votre record personnel sur 21,1km
- bravo ! du bonheur !
- jeudi vous avez fait une belle séance
- vendredi matin, à l'arrière de la cuisse droite vous avez mal, moins de bonheur !
- c'est vrai que déjà mardi matin il y avait comme une petite gène lors d'un footing, début des grimaces
- vous êtes à 4 semaines du marathon de Paris,
- en fait, c'est le corps qui vous envoie un message, c'est toujours de la communication ni auditive ni visuelle mais il y a bien un message, ça passe sans doute par des connexions electrico-chimiques
- votre corps vous dit: "je suis fatigué, S'il Te Plait, calme le jeu voire fais une Pause !".
Si vous ignorez ce message, le corps vous en enverra un plus fort, contracture, périostite, fracture de fatigue c'est lui qui choisira en fonction de votre capacité à encaisser.
Comme vous êtes sans entraineur alors vous vous retournez peut-être vers un forum de course à pied.
....
Vous avez à boire et à manger en terme de réponses.
En tous cas, d'une diffusion (broadcast) vous êtes passé en mode "multicast" c'est à dire multi-destinataire. Est-ce là une bonne chose ? c'est mieux que rien.

Pour ma part, je suis pour privilégier les communications point à point, face à face, sur le stade quand c'est possible, sinon par le téléphone, le courrier electronique et de temps en temps autour d'un verre ou d'un repas. J'aime les vraies communications bidirectionnelles simultanées et je me contente un peu des rencontres virtuelles en attendant de communiquer en auditif, visuel et kinesthésique.

A bientôt dans la vraie vie !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut,
D'abord, on t'attendais pour te rendre l'argent que tu as laissé!
Ensuite, quand j'ai dit philosophique ce n'était pas une critique, je trouve simplement que de plus en plus tu poses des questions, c'est très bien. Donner simplement des temps, des performances c'est facile!
Cet article en est encore l'exemple, il y a du fond, de la réflexion, la tienne et celle du lecteur!
J'espère que tu n'as pas mal pris cette remarque!
A+ chris

charlie le hoangan a dit…

chris, tu as écris:
J'espère que tu n'as pas mal pris cette remarque!
pas du tout et ta remarque m'a permis de réfléchir encore et encore sur les relations, les échanges, le côté virtuel qui peut basculer sur le réel.

en rencontrant des coureurs au stade je me suis aperçu que c'est dangereux de donner des exemples de séance car ils peuvent très bien aller à la personne à qui j'ai parlée mais ensuite d'autres coureurs ne font que "recopier cette séance" et du coup s'ils n'ont pas le même profil ils peuvent beaucoup "souffrir".

par exemple en prépa marathon, si un gars tourne en 2h43 et qu'il fait 12 fois 500 en 1'38 avec 45" de récup, cela passera
si un autre le copie en disant je suis en 4h alors tout ce que j'ai à faire c'est de les faire plus lentement, ça ne le fera pas du tout. ça fera peut-être 12 fois 500 en 2'30, je crois que ce sera énorme.
c'est comme les sorties longues un gars en 2h30 n'a pas besoin de faire des sorties de 2h30 sauf s'il prépare un 100km.
par contre pour un marathonien en 4 heures il faudra bien qu'il habitue son corps à endurer ... longtemps.

mon article visait à montrer que j'aime bien avoir des retours bien sûr de mes athlètes mais aussi de mes lecteurs du blog.

c'est déjà réussi puisque tu n'avais jamais posté avant aujourd'hui.

à+

michel a dit…

charlie ton blog je le regarde 2 a 3 fois par semaine et je lis tout les sujets , ça varie et c'est bien on a pas toujours les memes choses a lire.
le contact en tete a tete ça c'est un truc qui m'a manquer avec toi , les mails c'est bien mais parfois trop de questions devient soulant.
il y a des coureurs que tu entraines ou ça passe super bien , ah si seulement j'etais a 15 voir 30 km je pense que je serais toujours au club .
je prend l'exemple des cross ,faire 170km pour faire un cross ça bouffe tout le week end pour ma famille mais quand je vois les reportages que tu fait ,on voit bien qu'il y aussi une bonne amitiés entre l'entrainneur et les coureurs,j'aurais aimer connaitre ça.
a +
michel