vendredi 23 octobre 2009

ça me fait mal, mais c'est ma faute

Ce vendredi matin à 0h00 heure locale, même s'il tombait des cordes, même si tout ce que je portais était trempé, je savourais le départ pour le grand raid de la Réunion. Celui-ci, je le respecte, je me suis entraîné à la fois côté musculaire, respiratoire, j'ai fait des séances dans la zone des 2000 à 2500m, j'ai fait des descentes à me casser les quadris, à me faire mal à des muscles que je sollicite peu souvent (sartorius par exemple) et surtout j'ai plusieurs fois visualisé la dernière descente vers la Redoute alors que tout le corps a mal. Oui, je voulais arriver le moins abîmé possible dans la deuxième partie de la course. Ma stratégie semblait être bonne, ne pas se fracasser au début pour descendre proprement les dernières difficultés (à partir de Cilaos).

Le passage dans la forêt vierge a été laborieux, entre 600m et 1500m d'altitude environ, plusieurs embouteillages ont un peu exaspéré mes compagnons de raid, le terrain était glissant mais en montée ce n'est pas trop dangereux. La sortie de cette forêt, avec l'apparition d'une végétation essentiellement constituée d'arbustes a coïncidé avec le lever du jour. Autant la nuit à suivre les pas de son prédécesseur, à s'arrêter pour ne pas le percuter était pénible, autant l'arrivée des premiers rayons de soleil étaient source de bonheur. J'ai sorti mon appareil photo compact de son sachet plastique, aucune de mes affaires n'a été épargnée par l'eau, sauf celles dans des sachets. Je me suis fait plaisir et j'ai eu énormément de bonheur à courir sur la crête en face du piton de la fournaise, de temps en temps je m'éloignais un peu de la trace pour prendre un cliché. Que c'est magnifique. Sur un ravitaillement j'avais vraiment très très faim alors je suis resté pas mal de temps (trop env 30') à me refaire une santé.

photos de vendredi matin !


Arrivé en "courant" au pointage, je me suis fait applaudir, ils disaient bravo pour ce que vous avez fait. Ma réponse a été, ce n'est que le début et je suis en pleine forme d'ailleurs maintenant je vais me metttre à courir. Ils m'ont dit non c'est fini rendez votre dossard, nous venons de fermer le poste, c'est 3' trop tard. Je croyais que c'était une blague car les bénévoles étaient charmantes, en fait elles se renvoyaient la balle et se demandaient qui va lui oter son dossard. Je n'y croyais pas, j'ai demandé à voir un responsable, celui-ci m'a confirmé que j'étais hors course et que pour des questions d'assurance ce n'était pas possible que je continue.

Vous imaginez ce que j'ai pu penser: je m'en fous je continue sans dossard, et puis le gars était sincèrement désolé, il avait connu lui aussi la même mesaventure. J'avais pensé un moment des choses désagréables sur ce gars là, puis j'en voulais à tout le monde et à personne.

En fait, je m'en veux énormément, ça me fait mal, très très mal, je suis le roi des ... , j'aurais dû regarder de plus près le road book même s'il faut se le faire lire pa des jeunes yeux et je suis le seule responsable de cette situation. Au moment où j'écris ces lignes, des coureurs et coureures que je connais qui étaient avec moi sont arrivés à Cilaos !!! là où je m'étais juré ne pas me casser les quadris dans la descente. 9a fait mal ! pas mes quadris, mon opinion de moi-même.

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Charlie,
bon courage à toi pour te remettre de cette deception,
mais je sais que tu saura en tirer un blan positif et rebondir comme il se doit.
profite du temps qui reste pour apprécier le coin.
John

Anonyme a dit…

je sais que les mots ne suffiront pas , je comprends ta peine charlie , je suis de tout coeur avec toi , c'est une terrible injustice , tu méritais le bonheur de faire ce grand raid !!

bruno c

Karim a dit…

Bonsoir Charlie,

je n'imagine même pas ta déception, et pourtant je suis si déçu et triste pour toi.

Je comprends les motivations de l'organisation et le problème des assurances...mais si t'étais là et en forme...ils ont peut-être été un peu rudes sur ce coup.
Personne n'est à blâmer. Même pas toi. On te connait si bien, on sait que tu aimes communiquer pendant les courses.

On est de tout coeur avec toi.

Karim

Anonyme a dit…

c'est un moment très difficile pour toi, je suis dégoutté " até langette so mam...."et je comprends tous ce que tu ressens, j'espère que cette mésaventure te donnera encore plus de motivation à la prochaine préparation pour être plus fort.
profite des bons mets : gâteau piment, du rougail saucisse ect.. et savoure le paradis qui t'entoure au moins celui là on peut pas te l'enlever.
à bientôt,marcel

Christophe a dit…

Pas grand chose à dire charlie,juste être ici pour te dire que je partage ta légitime déception .
A bientôt.

Anonyme a dit…

Salut Charlie,

Je pense comprendre ta déception et suis de tout coeur avec toi!
Il va surement te falloir un moment pour digérer cela mais ta famille et tes potes seront là!

Bon courage!
et aussi Bravo!
jp

cedric a dit…

c'est surement un sentiment d'inacheve qui t'anime en ce moment,mais tu as pris un grand plaisir dans cette premiere partie et c'est cela qu'il faut que tu gardes en memoire
moi aussi,je suis de tout coeur avec toi

JPR a dit…

Salut Charlie,

Quand j'ai vu Abandon sur le site http://www.grandraid-reunion.com/findcoureur.do je n'en ai pas cru mes yeux, mais je suis rassuré que tu ais pris autant de plaisir à prendre le départ et courir sur cette ile magnifique...

Je n'ose même pas imaginer ta déception, même si c'est important la sécurité dans ce genre d'organisation...

la prochaine fois on t'équipera d'un casque étanche google-street-view, et tu garderas le timing tel un as !!!

alors à bientôt

JP

Sadok a dit…

Ah, je pense qu'on est tous furax de ce qui t’est arrivé et on est de tout coeur avec toi.

Faute d’autre solution, il faut accepter la sanction des barrières horaires et profiter du temps de liberté qui t’est octroyé pour savourer le moment présent dans ce cadre exceptionnel et rebondir plus tard sur un autre objectif.

Sportivement.

Jérôme a dit…

Oui, on est unanimes, 3' c'est vache, mais le road book c'est le road book. Sur la moitié de scoureurs qui n'arriveront pas au bout de cette course de folie, il y aura des cas plus durs encore.
Reste tout de même cette île merveilleuse à découvrir... et plein de moyens de "rebondir" face à cette mésaventure. On est avec toi Charlie !
Jérôme, pour la section autrichienne du CFC (Charlie-Fan-Club).

Patrick a dit…

Salut Charlie,

Que ta déception et ta frustration doivent être grandes! Sache que je les partage, même si elles sont très certainement plus fortes que ce que j'imagine.

Essaie de les oublier les vite, ce qui est fait est fait.
Je suis sur que tu vas rebondir très vite vers d'autres challenges.

amicalement & sportivement,

Patrick (R)

Momo a dit…

Je n'en reviens pas !!! Je n'imagine même pas la déception, la colère et tout les ressentis que tu peux avoir en toi.
J'en tombe sur le c..
De tout coeur avec toi. A bientôt

Momo

michel a dit…

ça doit faire mal et surtout quand t'on a le plaisir de courir et d'etre bien le jour J et en espace de 5' tout bascule . tu te sent responsable mais il faut pas déconné 3' de retard sur un point de controle ça se rattrape ... surtout au début de l'epreuve , pas sympas les benévoles .
de tout coeur avec toi

mich

Oliv a dit…

il y a une revanche qui va donner des ailes ... C'est bien la première foi que je me sens si mal à l'aise pour la course de qqn d'autre: ça fait mal à tout le monde ces ridicules 3' quand on sait que tout allait bien. Quel coup dur ! Je ne doute pas que tu vas vite remonter la pente moralement, c'est déjà un très bon point de l'avoir écrit, respect !

Fantomas a dit…

salut Charlie, je ne sais pas quoi te dire de plus, ta peine et ta deception doivent etre grande, les alsaciens sont de tout coeur avec toi, pour surmonter cette mesaventure. Porfite bien du sejour à la Reunion
a bientot.

Béa a dit…

Coucou Charlie
Quel dommage,
C'est vraiment trop bête, garde le moral, on pense à toi. A bientôt
BEA

fondjede a dit…

Salut Charlie,

Je n'ose imaginer la hauteur de ta déception sur un tel événement.
Je te souhaite, non pas d'oublier, j'imagine comme ça va être difficile, mais de bien te relancer pour vivre d'autres belles aventures.

@+

Jean-Claude from Nantes

Mounir a dit…

De tout cœur avec toi, AMI Charlie.