jeudi 2 avril 2009

humeur et humour

Dans une réponse hors blog, on m'a signalé que mon blog était très sérieux et que si je voulais que cela vive, il fallait laisser un espace de fantaisie.
C'est une option possible mais je ne désire pas que ce blog soit le rdv de ceux qui n'ont rien d'autre à proposer que des assemblages de bricolages de remplissages de feuilles virtuelles.
Tant pis, je suis un garçon austère, si vous voulez des informations non sérieuses alors allez voir sur divers forums où l'on discute de "tourisme" et on interdit à ceux qui visent une performance de parler de leur plaisir à s'entrainer dur.
Parmi mes lecteurs fidèles, il y a, je le sais,
- d'une part les athlètes qui cherchent des informations pour comprendre pourquoi ce n'est pas si simple de courir vite et longtemps et comment s'améliorer, mieux s'entrainer et
- d'autre part, des entraineurs qui intègrent dans leurs réflexions des pistes que je propose, que j'illustre comme je le peux avec ce que je perçois dans les séances de mes coureurs.
Pour les athlètes et le entraineurs, je certifie quec e que j'ai écrit hier ... était un poisson d'avril.

Sachez que je peux vibrer, avoir des émotions et adorer partager des moments de convivialité. D'ailleurs, dans le club que j'adore, certes nous avons des objectfs sportifs ambitieux mais nous n'oublions jamais que nous sommes amateurs et que sans le plaisir, rien n'est possible dans une pratique du sport loisir. Nous avons plusieurs rdv pour boire un coup ou pique-niquer ensemble. Et si vous rencontrez des champions, dans la vraie vie, demandez leur s'il pourrait s'entrainer dur sans plaisir, proposez leur si un repas entre amis.
Encore une fois, je vous invite à aller sur les chemins, sur les stades, en bord de mer, à la campagne, à la montagne vous faire plaisir car depuis hier, le 1er avril, qu'est-ce que j'aime cette lumière de printemps et je cours soit seul soit avec les copains ou les enfants à l'entrainement, sur les course hors stade, sur de futurs trails.

Samedi matin je serai à Melesse, dimanche à St grégoire !
Lundi matin ... au boulot et je lirai encore une demi centaine de courriels

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Charlie.
Je suis de ceux qui lisent régulièrement et attentivement ton blog, toujours avec plaisir.
Donc content que ce ne soit qu'un poisson!
Faut l'avouer avant de lire les commentaires je n'avais pas percuté.
A +.
ceef

S. Jaubert a dit…

Ton blog doit garder le ton que tu lui as donné. Il ne faut surtout pas que tu changes même si le style peut intimider des lecteurs.

Un blog a de l’intérêt s’il traite d’un sujet pointu (une niche) ainsi il saura fidéliser ses lecteurs, qui j’en suis certain sont nombreux !

Ton post d’hier était certes un poisson d’avril mais je crois qu’il y avait un fond de vérité dans ce que tu disais… poster un article et ne rien recevoir en retour génère certainement une certaine frustration, mais il faut accepter cette absence de retour, ce silence (respectueux) car cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas lus ou appréciés. Souvent on ne veut pas commenter car on se refuse à dire des banalités tout simplement.

L’internet est grand, mais on peut y trouver des joggers-touristes et des compétiteurs qui se côtoient et se respectent, enfin je l’espère…

michel a dit…

petit farceur va , longue vie a ton blog charlie

patrick35 a dit…

un truc de ouf, on respire....

Fantomas a dit…

Salut Charlie,
Ton blog est tres interessant, je le lis avec beaucoup d'attention, mais en ce moment j'ai des journée trés chargées qui me fatigue pas mal, et c'est bien pour cela que je te demande pas de plan d'entrainement. je veux pas te faire perdre du temps, alors que je ne peux pas suivre les seances.
Voila, Charlie continu comme ca ne change rien à bientot mon ami.

Bruno a dit…

Charlie, tu le sais, tu es très lu. On se voit souvent, on échange tellement qu'on en oublie parfois de s'exprimer sur ton blog pour que tes lecteurs sachent ce qu'on partage.
Les échanges, c'est la base de tout. C'est souvent techniques, très souvent passionnant et toujours sincère en émotions.
Et puis on aura bientôt encore un peu plus de matière pour refaire l'entrainement, la course, la vie...

Sadok a dit…

Ah le plaisir !

Je pense que le plaisir est l’un des carburants qui contribue à notre vitalité et qui nous permet d’aller de l’avant et pour longtemps.

Sans plaisir, on ne saurait envisager de durer à moins d’être maso ou de vivre sous une contrainte.

Je pense que, dans toute la mesure du possible, chacun doit s’efforcer d’associer le plaisir au quotidien, que ce soit au travail, dans la vie sociale et familiale, dans les activités pratiquées, dans la nourriture du corps (miam miam le chocolat noir !) et de l’esprit, etc.

Le plaisir est donc l’une des conditions de la pérennité et de la santé qu’elle soit physique ou mentale.

Appliqué au sport loisir que l’on pratique, pour certains, le plaisir est un facteur de performance car il nous procure l’énergie pour travailler dur, pour nous surpasser, que ce soit en entraînement ou en compétition, pour nous améliorer ou maintenir un certain niveau de performance ou encore plus simplement pour ne pas décliner.

Pour d’autres, le plaisir c’est de pouvoir jogger, quand on veut, où on veut, sans la moindre notion de performance, ce qui est tout aussi louable.

Perso, je me suis blessé il y a 3 jours. Habituellement, je compense aussitôt par du travail en piscine mais cette fois-ci je n’ai rien fait. J’attends que le plaisir et la motivation reviennent pour repartir sur de bonnes bases.


A propos de ton blog Charlie

Je suis de ceux qui ont beaucoup appris et continuent d’apprendre en consultant ton blog qui est d’une originalité, d’une fiabilité et d’une richesse inouïes, en comparaison avec tout ce que l’on peut lire ailleurs.

En plus, te connaissant, on est en phase avec tes informations, tes théories et réflexions.

Je suis aussi de ceux qui souhaitent que ton blog soit autre chose qu’une encyclopédie que l’on vient consulter de temps en temps avant de passer à autre chose.

Comme tu le sais, je suis de ceux qui souhaitent que ton blog soit davantage un lieu d’échange avec + de débat participatif.

Je sais que c’est aussi ton souhait.

Bon marathon aux veinards qui vont courir demain sous un beau soleil de printemps.

Thierry a dit…

Pas toujours facile d'être coureur compétiteur et entraîneur. j'y ai beaucoup pensé cet hiver, car comme Momo, j'ai tendance à m'oublier vite fait !

le très très jeune entraîneur que je suis (d'ailleurs toujours en attente des résultats !!) a "lâché" pas mal du jus cet hiver à mettre des séances de groupe régulières en route, en nature, au stade, à mettre en place des petits ateliers d'éducatifs, des parcours mesurés pédagogiques et à construire quelques planifications pour des athlètes de différents niveaux.

dans mon coin, je doute et je me remet souvent en question. mais mes copains entraîneurs sont là pour m'épauler et me faire avancer.

depuis la préparation générale, les cross et la préparation spécifique pour ce marathon, j'ai préparé mes plans en m'inspirant du cours 1er degré FFA, des tests par palier, Brue et TMI, et des précédentes planif faites par Charlie.

J'ai continué à envoyer toutes mes courbes et sensations de séances à Charlie. Les remarques et les retours systématiques du coach m'ont stabilisé au 100% de confiance qu'il faut au fil des semaines et des mois. merci Charlie, car sans cela, j'aurais lâché prise à un moment ou un autre sur ces 3 derniers mois... sans doute, dans la course, au 37ème ou au 38ème !!!!

Sydoky a dit…

Je me disais aussi que ce n'était pas possible que Charlie puisse abandonner ce blog.....J'y passe régulièrement et apprécie toutes les réflexions et explications sur la course à pied. Merci Charlie.