jeudi 13 décembre 2007

le plaisir de s'entrainer différemment

Ces derniers temps pour cause de déplacements et de contraintes professionnelles, je ne pouvais m'entrainer que le soir donc il faisait nuit.
De temps en temps c'est bien de courir dans le noir et d'avoir des sensations différentes car les sens en eveil ne sont pas les mêmes, cela me rappelle des courses qui commencent très tôt le matin comme les ultra-trails ou les 100km.
Mais là, cela faisait un paquet de temps où j'en avait marre des misères qui m'arrivaient dans le noir: dans un parc, je me suis cassé la figure dans une séance de côtes dans une descente de récupération, sur le canal du midi, j'ai failli me faire percuter par des vélos qui arrivaient à fond même pas éclairés et sous les ponts c'était vraiment juste.
Mardi, enfin j'ai fait un footing le midi avec surtout du papotage et du papotage, du bonheur partagé.
Mercredi, quelque chose de très rare m'est arrivé, j'ai fait une séance VMA piloté par Bruno Rageau fraichement sorti du stage d'entraineur niveau 1 en Bretagne.
Pour que ce soit très sympathique et constructif, j'ai joué le jeu, c'est à dire que j'ai écouté les consignes et je les ai appliqués comme je pouvais.
En résumé, ce fût une belle séance avec le contenu décidé et conduit par Bruno, cela m'a reposé puisque je n'avais qu'à courir.
voilà le contenu : 20' de footing autour des étangs de Cesson, PPS dans le stade, le soleil était de la partie alors la température était agréable, pas un seul nuage, le moral était excellent, talons-fesses, jambes tendues, genous poitrines, skipping, pas de sioux, course rétro, accélérations et puis nous avons fait des 30-30, c'est bruno qui donnait les tops et qui disait quand se retourner pour attaquer la répétition suivante avec décompte 5, 3,2,1, top
nous avons fait des étirements et voilà. Merci bruno !

du bonheur, c'est bien de se laisser entrainer !

2 commentaires:

Bruno a dit…

Merci Charlie,
Ca me va droit au coeur. Le plaisir était partagé. On recommence quand tu veux.

J'apprends énormément à ton contact. Je n'irais pas à dire que je te dois tout, mais je te dois vraiment beaucoup. Tu m'as ouvert la porte et maintenant, tu m'accompagnes sur le chemin pour devenir entraineur. C'est très précieux pour moi.
J'ai été un peu pris de court hier, j'ai fait des erreurs mais j'ai beaucoup appris. Merci.

charlie le hoangan a dit…

quelles erreurs ?

c'est vrai que ton athlète n'&tait pas très bon !