lundi 12 novembre 2007

arrêter de courir mais continuez à bouger

si la forme est à son maximum toute l'année, on devient vite soupçonneux !
si en même temps que les jours raccourcissent, le moral baisse c'est que la dose de soleil est inférieure, l'envie d'aller s'entrainer alors qu'il fait nuit chûte aussi.
profitons-en pour varier les plaisirs, varier les séances.
n'ayant plus accès en semaine au stade pour cause de déplacements continuels, je fais du 30-30 et je récupère le lendemain avec un footing, quand j'ai la chance d'avoir des côtes, suivant la longueur, je peux faire du 20,25 ou 30" de montées et récup dans la descente.
j'entends parler de bobos, de tendinites, de contratures, de suspicion de périostite, il est temps de récupérer cela peut être l'arrêt total de la course pour ne pas aggraver la blessure et laisser le temps de la guérison.
certains n'encaissent pas les montées en charge pour les préparations marathon alors nous avons introduit des séances natation et/ou des séances vélo.
pour terminer, n'hésitez pas à remplacer vos séance footings par de l'aqua-jogging, du vélo ou de la marche rapide ou bien tout ce qui vous fera bouger et respirer.

1 commentaire:

serge a dit…

Salut Charlie,
ok message bien recu, comme tu le sais je fais partie des eclopés de fin d'année et en plus une bonne creve par dessus. Donc pour moi c'est repos totale pour l'instant. des que la creve aura disparue et que mes journées de boulot feront relaches je vais reprendre le chemin de l'entrainement par de legers footings sur terrain souple.
Et si tout se passe bien je vais intégré du 30"-30" et des cotes.
bye Charlie a+.