mardi 5 février 2008

à chacun ses rythmes, ses obligations professionnelles ou personnelles

avant tout, je tiens à vous inviter à aller consulter les photos faites par kreestel au championnat de Bretagne de cross et aussi celles de patrick qui brille surtout sur marathon mais en ce dimanche il a accompagné les copains vétérans.
photos de kreestel cliquez sur diaporama et laissez défiler
montage de patrick Helleux, marathonien photographe

Johnny a participé au championnat régional de basse normandie, lui qui n'aimait pas le cross, il y a pris goût et termine 9ème, il va s'entrainer dur les deux semaines à venir pour espérer se qualifier au France à Laval. Au départ, c'est parce qu'on lui avait dit que le cross endurcissait le coureur qu'il a accepté d'aller se faire chi.. dans la boue. Aujourd'hui il a gouté au plaisir de s'arracher sans compter, sans chrono juste avec les tripes et les séances marathon n'en seront que plus ... faciles !

Je suis au milieu de mes crossmen séniors, ils ont fait une dernière sortie parmi l'élite bretonne sur un merveilleux parcours dans le centre bretagne, à Carhaix, c'est difficile de trouver plus amoureux du cross que ceux qui nous ont accueillis.
De gauche à droite, se trouvent sur la photo, Thierry, momo, le coach, benoit et karim, même pas sales, même pas mal, que du bonheur !
Dimanche matin d'autres coureurs étaient en compétition, les résultats étaient variés. Serge de retour de blessure a fait un cross avec un chrono à la hauteur de sa forme actuelle. Alain D est revenu à la course après avoir était blessé (en roller) il va s'entrainer pour un semi début mars et un trail en avril, en bretagne nous avons des beaux parcours en campagne, en sous bois et en bord de mer: Belle Isle en terre, Fréhel-Erquy par exemple. Patrick avait fait un break de 2 mois après le marathon de Florence, il a donc fait son plus mauvais chrono depuis plusieurs années sur le 15km du canal St Martin. Bruno R, après avoir explosé son record de plusieurs minutes sur 10km à St Grégoire a réédité un petit exploit, il a bouclé les 15km en 59'50. Cela le condamne à faire une super préparation pour le marathon de Paris avec un objectif de gain de plusieurs dizaines de minutes, rien que ça. Normal, il a bossé tout l'hiver contrairement à Patrick, il s'est enquillé des séances spécifiques cross, des côtes, de la vma courte, du travail de foulées (PPS Préparation Physique Spécifique), il a passé le 1er niveau pour être entraineur et il redécouvre les plans d'entrainement avec un angle entraineur et plus simple athlète. Oliv était à Paris il a couru le 10km de Vincennes, il a gagné 3 secondes sur son record, il est un peu déçu. Mon commentaire à froid et avec du recul: "quand on gagne, ne serait-ce que quelques secondes c'est déjà un record". Il y a un moment dans la vie où on ne cherche plus à gagner des secondes mais on cherche à ne plus trop en perdre, le rapport au temps change, la notion de performance change. Un jogger qui ne s'entraine que 2 ou 3 fois par semaine doit être déjà content de rester en bonne santé après avoir tout donné sur un marathon, quel que soit le chrono. Même si je radote, je répète que je suis admiratif des anciens champions qui 40 ans après leurs exploits continuent à participer à des courses, des cross; oui, cela existe des crossmen approchant les quatre vingts ans. On me demande quelquefois mes propres chronos, je n'en ai pas qui me permettent d'épater la galerie alors je dis que je ne vais pas vite mais que je cours longtemps et je dis que je suis cent-bornard, quelquefois ça casse, en tous cas, ça suscite le respect et ensuite je parle avec enthousiasme de mes athlètes, là j'ai de la fierté à décrire ce qu'il font à l'entrainement et ce qu'ils concrétisent en compétition. Revenons au plaisir que j'ai eu ce Dimanche, les quatre "jeunes" ont fait leur boulot et ils l'ont très bien fait, ils ont été à fond et sur la photo d'après course leurs sourires ne sont pas forcés. C'est quand même l'officialisation de la sortie des cross, ils vont revenir sur la route et ils auront le plaisir d'être ... devant ! Rendez vous compte que des gars qui sont sur les podiums sur des marathons ne sont quelquefois qu'au milieu du peloton au niveau régional en cross.
Toujours de gauche à droite sur la photo, je prédis un super record à Thierry qui va courir le semi-marathon de Liffré, un record pour momo au marathon de Paris, pour le coach qui ne s'est pas qualifié au Bretagne de cross et qui a fait une virée africaine pour raison professionnelle, rien de bien performant pour cause de sous-entrainement, une très belle course au marathon de Nantes pour Benoit à moins qu'il renonce pour "événement majeur" et un record au semi-marathon de Paris pour Karim. Voilà, il y en aura pour tout le monde surtout ceux qui ont fait une belle préparation hivernale sous la forme de la préparation des cross.
Si avec ça vous n'avez pas encore compris que le coach est à fond pour le cross, c'est à se demander si je m'exprime clairement !
Vive, les courses de printemps ... sur route et chemins.

3 commentaires:

fantomas a dit…

Salut les crossman et crosswoman, vous etes de sacrés guerriers.
Bravo à toutes et à tous.
Super les photos ca fait plaisir de revoir vos bobines. j'espere en voir un ou l'autre au marathon de Paris.
bonne continuation, merci Charlie pour le plan d'entrainement
a+.

MICHEL a dit…

bon aprés ces cross ,je vous souhaitent des bons objectifs sur route.
et comme dit charlie .thierry-momo et karim faites tomber les chronos.

le 28 janvier , j'ai oubliés ton annif charlie.
bonne annif en retard

Oliv a dit…

Je ne connais pas bien le cross, mais il va falloir m'y mettre si ça fait tant de bien pour une prépa marathon.
Avec le recul bien sûr je suis content d'avoir battu mon record, même de 3 secondes. Mais quand je pense que j'en ai perdu 60" à cause des types qui se sont incrustés dans les sas préférentiels en courant à 10 à l'heure... Mais j'ai apris quelquechose d'essentiel dans cette histoire: à m'énnerver comme ça pour rien, j'ai perdu l'occasion de récupérer la moitié du temps perdu. J'aurais du rester ZEN, je saurais, la prochaine fois.