samedi 30 août 2008

Souvenir d'enfance et potion magique


Après quelques semaines d'absence, j'ai juste écrit un mini-article pour dire c'est la rentrée, en concluant au boulot !


Petit, à la rentrée des classes, j'étais mitigé, c'était la fin des vacances, c'était à nouveau les contraintes de la scolarité, les horaires imposés, un certain manque de liberté et j'étais plutôt tendance école buissonnière et petit caractère rebelle et cela me valait des petits ennuis avec mes instituteurs mais deux mois sans école c'était aussi deux mois sans voir des copains de classe, alors la rentrée c'était quand même la découverte de futurs nouveaux camarades avec qui j'allais jouer à la récré et même après les cours si on s'entendait bien.


La rentrée était mi septembre, cela correspondait à l'approche de l'automne la lumière était belle car à la fin de l'été, il faisait beau et le soir arrivant assez vite, nous étions encore dehors à jouer alors que la lumière virait à l'orange.


Je me souviens que l'après-midi en classe, j'étais souvent somnolent car la chaleur favorisait mon réel engouement pour la sieste.


Revenons à aujourd'hui, en Bretagne, sachez qu'il a fait gris, maussade depuis que je suis revenu à Rennes, c'était bien pour courir car cela ressemblait à un mois d'octobre avec la fraîcheur même le midi. Et tout d'un coup, ce matin alors que je partais faire une séance spécifique marathon avec mon ami jeanlou, l'été est enfin arrivé, il parait que cette année, il n'était pas décidé à venir et il parait que demain ça se gâte alors il ne sera resté ... qu'une journée.

Et il a fallu que j'aille courir au stade ce jour-là, le JOUR de l'ETE !!!

Au stade, la rentrée n'a pas encore eu lieu car l'eau était coupée, quand on est allé au robinet : NADA pas d'eau et pourtant après 40' de footing d'échauffement, j'avais soif ! Pendant mes 25 tours de stade à FC cible, j'avais soif, constatation: avec moins d'eau, le sang est plus compact, le coeur est obligé de pomper plus fort alors à FC constante, l'allure chûte ou alors à allure constante la FC grimpe Conclusion: n'oubliez pas de partir à l'entrainement avec votre ravitaillement sinon vous allez souffrir inutilement et le corps s'en souviendra.


ma potion magique préférée que je met dans mon camelbag dans les sorties longues et que je prendrai aussi sur des séances spécifiques qui quelquefois sont presque aussi longues que des longues est la suivante :

pour une bouteille de 50cl, mettre 20g de miel, le jus d'une orange pressée et remplir le reste avec de l'eau (du sel optionnellement).
crédit photo : karim Atiki

3 commentaires:

S. Jaubert a dit…

J’aime lire tes diversions ; souvenirs d’enfance qui résonnent en nous tous, car nous nous rappelons tous de ces rentrées des classes aux marronniers rougeoyants. La nostalgie est-elle un signe de vieillesse ?...

Mais tant qu’on court on reste jeune, d’autant que nous faisons encore des erreurs de débutants en oubliant notre ravito à l’entraînement en cette fin d’août ;-)

Merci de nous rappeler ta recette magique, elle ne m’a jamais fait courir plus vite mais elle est bonne et économique !

charlie le hoangan a dit…

stéphane,
cela me fait plaisir de me remémorer ces moments emplis de simplicité, je me souviens qu'après nous faisions des chaines pour cueillir les noix, nous étions toujours dehors, aujourd'hui nous sommes quand même souvent à clavarder et quand par instinct de survie on redevient un être humain et que nous allons courir, nous somme confrontés à la réalité: il faisait chaud et j'avais soif !!!
mais que c'est bon de bien boire après une telle soif et que c'est bon d'avoir été empêché de courir et à nouveau ... faire ce que j'aime

Thierry35 a dit…

Un petit mot car ça fait longtemps :
Depuis le semi de liffré fin mars 2008 où j’avais réalisé une très belle course remplie d’un paquet d’émotion (j’y pense souvent car c’est gravé dans ma petite tête), j’ai du couper plusieurs semaines à cause d’une douleur au tendon d’achille. L’entrainement s’est avéré quelque peu décousu mais petit à petit ça revenait.
Les vacances d’été sont passées par là. La feignasserie et la famille ont primé et j’ai recoupé une nouvelle fois.
je suis actuellement en prépa marathon (la Baule, 5 octobre), ça n’a pas démarré super bien, pour plusieurs raisons ….c’est comme ça. Cependant, après 3 semaines de prépa marathon, c’est reparti, les bonnes sensations sont revenues où tout du moins reviennent !
L’essentiel est bien d’avoir repris le chemin de l’entraînement. Je l’avais déjà souligné dans un précédent CR, j’ai une sacrée chance de retrouver régulièrement Charlie et son groupe lors des séances en semaine sur le stade de Cesson-sévigné. Ça fait une belle tripotée de marathoniens, l’ambiance est toujours excellente. D’ailleurs après plusieurs semaines de vacances, il me tardait de retourner au stade avec les copains.
Mais au delà des plans d’entrainements et des conseils que me concocte encore Charlie, j’ai réalisé cet été (pendant que je feignassais) que grâce à lui j’avais des supers copains avec qui je partage de bien belles tranches d’amitié.

Charlie, je te dois beaucoup, je ne me lasse pas de le redire.

Thierry, Rennes.