lundi 1 octobre 2007

Fin de préparation marathon, place aux choses sérieuses

Ce 30 septembre, je n'ai rien fait comme d'habitude. Le dimanche matin, c'est souvent lever à 6 ou 7 heures, bricolage sur ordinateur (analyse des CR des athlètes) jusqu'à 9 heures et sortie longue, c'est comme çà depuis des années. Là, rien à voir parce qu'après 6 semaines d'entrainement spécifique marathon, le hasard a voulu que je sois invité à une fête chez des amis dans le XVIIème. C'est sérieux, les fêtes entre amis où on papote on se restaure, on se "deshydrate", la soirée passe et on se retrouve à des heures avancées dans la nuit; on a du bonheur à trainer au lit le matin, les liquides deshydratant ont laissé des traces. L'heure du footing est passée, d'habitude c'est l'heure à laquelle je rentre pour déjeuner et ensuite place à la sieste dominicale. Babeth et moi décidons d'aller vers l'Etoile, par l'avenue Wagram, c'est calme, puis nous descendons les champs élysées, c'est moins calme, il y a de nombreux supporters irlandais et argentins. Nous arrivons à côté de l'hotel du Crillon, Jonah Lomu se fait accoster par des supporters avec la tenue de l'équipe des pumas. En toute simplicité, cette star du ballon ovale les prend par l'épaule et pose pour une photo. Qu'est-ce que c'est sympa!
Place de la concorde, qu'est-ce que c'est bien le jour du marathon de Paris, il n'y a pas de voiture et nous n'avons couru que quelques minutes c'est le bonheur après des semaines d'entrainement.
Revenons sur le début du WE, samedi matin, avec les copains nous nous sommes retrouvés au stade de courtemanche, au programme 10+6k, soit un 10000m suivi d'un petit 6000. Un peu partout ce WE, il y a d'autres copains qui font la même séance. Les reflexions et les réactions sont variées: "le 10000m, même pas peur, par contre le 6000 derrière !" ou encore "on est dingue de faire ça au stade, p.... 40 tours ça fait!" En fait, j'ai reçu les commentaires de chacun. Tous sont contents et n'ont pas souffert de la séance. J'ai senti beaucoup de sérénité, et souvent c'est dans le 10000 que certains cherchaient encore un peu l'allure ou la Fréquence cardiaque et ensuite dans le 6000, la régularité et presque la facilité s'étaient installées. Pour ma part, j'ai tourné avec mon ami Jilali et sur la fin il m'a demandé s'il pouvait allumer et dans un premier temps j'ai trouvé que c'était inutile, ensuite je lui ai dit fais comme tu veux si ça te fait plaisir ... il a accéléré progressivement et je me suis retrouvé à des dizaines de mètres. ENsuite je crois que moi-même, j'ai déliré et celà se voit sur la courbe.
En fait c'était comme pour hurler: "c'est terminé ! ", nous avons passé la ligne les bras en signe de victoire. Voilà la joie simple. Les choses sérieuses commencent, il faut se reposer et surtout essayer de penser à autre chose pour ne pas courir le marathon avant le marathon.
Donc me revoilà à la fin de ce dimanche, nous avons un peu zigzagué, du côté du louvre, de la place vendôme et nous nous sommes dirigés vers le quartier latin en longeant la Seine. La promenade a été très agréable car le soleil était de la partie. La conclusion de ce WE, j'étais très heureux de passer aux choses sérieuses, c'est à dire faire une pause dans la course à pied et surtout passer du temps avec ceux qui comptent.

2 commentaires:

michel a dit…

content pour toi charlie ,vous arrivez a 2 semaines de votre marathon et vu le sérieux a l'entrainement je pense que les objectifs seront réalisés pour toi et ceux que tu entrainent.

pour moi dimanche je fait finalement le marathon de la baule et la seule chose qui va me manquer c'est la sortie longue .
bonne semaine

Serge a dit…

Salut Charlie,
ok message recu 5 sur 5 place à la recup. Pour ma part repos en Tunisie
Bye a+.