mercredi 16 février 2011

thierry un crossman heureux au Pré France

Mon ami thierry est allé à la demi-finale du championnat de France de cross, cela s'appelle quelquefois le pré france et autrefois les inters car c'est la rencontre entre plusieurs régions d'athlétisme.
La Bretagne, la Haute Normandie et la basse Normandie se rencontraient à Graignes.
Côté qualification, en sénior et en vétéran Homme, par équipe il faut arriver dans les 5 premières, en individuel c'est très difficile car il faut être parmi les 30 premiers qui ne sont pas qualifiés équipe.
Autant dire que les places sont chères et c'est pourquoi c'est toujours très motivant de courir les cross et de viser le France quand on n'est pas un champion.
Les champions eux, assurent leur qualif, c'est à dire qu'ils se placent dans les premiers s'ils ne sont pas en équipe et puis visent le podium voire le titre en finale.

Thierry m'a envoyé un message bien sympathique suite à sa course de dimanche, le voici:

salut Charlie,

ci joint mes courbes de la semaine passée.
Je n'ai fait que des footings car je ne me sentais pas trop en méga forme depuis la grosse séance du WE dernier.
J'ai commencé à me sentir mieux samedi matin mais avec une petite peur au ventre qui montait tout doucement.

Quel accueil samedi soir chez nos amis normands de la JA Melesse !!! La soirée s'est déroulée dans un petit restaurant avec des pâtes et pizza pour tous, des profiteroles au chocolat pour certains et de l'eau pour d'autres.
Dimanche matin, toute l'équipe des vétérans de la JA melesse s'est retrouvée avec joie, JD, Laurent, Dédé, RV et Michel.
Après une très bonne nuit chez nos amis de la Normandie, c'est avec la boule au ventre que nous avons découvert le parcours du cross de Graignes.
Laurent, en fin connaisseur nous a fait une reconnaissance d'enfer : Un très bon parcours, un peu humide et gras par endroit, du sable compact, de l'herbe , des chemins, du devers, un long faut plat montant, une belle bosse et un paquet de virages. C'est simple à retenir : 2 petites, 2 moyennes, 2 grandes !
Le public a répondu présent , le cadre est extra et nous avons même la vidéo en direct. Cependant, la météo est KK, une petite pluie s'est invitée, la température avoisine les 3°C et il faut compter avec de belles rafales de vent.

J'ai la gniac et je me prépare à refaire une belle course, bien gérée, du début à la fin. pan ! je pars très vite comme à Quintin, peut-être dans les 20 premiers. Laurent est devant, en tête sur 50 m , j'ai du mal à le suivre. Je lève le pied après environ 200 mètres de course folle et de bagarre aux coudes à coudes. Dès la fin de la 1ère petite boucle, le peloton commence à s'étirer enfin et nous retrouvons un peu d'aise sur ce parcours pas très large. La 2ème petite boucle est vite avalée mais purée certaines portions commencent déjà à se détériorer sévère, ça colle ou ça dérape à point !

J'ai rejoint Laurent, nous attaquons maintenant 2 moyennes boucles, on est classé dans les 35ème. Manu Cerisel nous a également rejoint ainsi que Pascal Boussaud qui filera 30 mètres devant d'un seul coup d'un seul ! Dans la 2ème moyenne boucle, je relance et je prend la relève de Laurent. C'est risqué mais c'est maintenant qu'il faut envoyer car ça revient dur de derrière, les places filent. Au dire des spectateurs, on est classé 45.

Les encouragements sont nombreux. Les copains de la manche se sont placés un peu partout sur le parcours, j'entends et reconnais également un copain de l'ADN, des voisins d'Acigné. ça fait chaud au coeur d'entendre hurler le nom de Melesse, surtout qu'à cet instant, avant d'attaquer les 2 dernières grandes boucles, le mental va coincer un peu. Je me sens ralentir, coincer, baisser les armes, je paye mon départ trop rapide. Un spectateur me hurle de relever la tête et mes genoux, je ne sais pas même qui c'est . Bruno tu es là ? Mes genoux ? impossible, mais ma tête penchée vers l'avant à chercher des crevettes , là le gars n'a pas tort. Il ne me faut pas grand chose pour retrouver la gniac, d'autant plus la grande boucle est assez roulante. Je me relance et je me régale presque; de 50ème, je repasse 46. Maintenant, il faut tenir mon rang. On attaque enfin la dernière partie du cross, une 2ème grande boucle. J'entend mes potes, Sullivan, Julien et son amie qui n'ont pratiquement plus de voix à tant crier pour nous encourager. Plus loin , Alain Pubert, en grand coach court carrément à mes côtés pour me donner les ultimes encouragements avant ce dernier 800 m de folie. Reste 600 m , je me fais prendre une place; plus loin, je la reprend mais pas longtemps.
300 mètres avant l'arrivée, c'est quasi le carton pour moi, le dernier long faux plat montant m'a achevé. Mais bon sang, la qualification va peut être se jouer la maintenant. Je ne sais pas comment je peux relancer encore, je ne sais pas. Mais ça repart, 200 m , 100 m et je passe cette ligne en ayant gardé ma 47ème place. Je suis sonné, comme jamais, il me faut bien 1' pour retrouver mon calme et mes esprits.
Décidément, j'aime le cross country et encore plus avec mon club de la ja melesse.

La cerise sur le gâteau, c'est que j'ai la permission de Murielle d'aller au France. La logistique est en cours d'étude ....

A+ Charlie, et merci pour tout .

6 commentaires:

France a dit…

Ton récit est bien mené ; j'ai l'impression de suivre ta course. Je vois que les supporters étaient là et c'est vraiment important pour le moral, à ce niveau là.
Pour l'année prochaine,il te faudra connaitre la date des France avant de prévoir tes vacances ...
a+
France

Thierry a dit…

Thierry, j'ai l'impression d'avoir refait le cross virtuellement car j'aurai été incapable de faire ce type de course et d'aller au bout de tes efforts mais j'ai surtout ressenti tes émotions et sensations en te lisant.
C'est génial, non !
Je te l'ai déjà dit, et d'autres personnes le pensent surement, tu as des sacrés qualités de narrateur et, de surcroit, de courreur. A quand tes articles publiés dans les magazines type "running" ?
Vive la normandie, Vive ton exploit
A bientôt à l'entrainement
Thierry F.

Momo a dit…

P....n de champion !!!!!! Que j'aurais appécié d'être là bas..
Profite bien des France. Fais le départ à donf histoire de pouvoir dire : j'ai fait 15m devant tout seul comme un grand... Yes mec

Momo

France a dit…

Les France Momo, c'est une course comme une autre. Il faut juste partir un peu plus vite qu'au Inter pour ne pas se faire enfermer dès le départ.Le niveau est relevé (tu multiplies ta place aux Inters par 5)et il y a beaucoup de monde sur la ligne de départ.Après c'est exactement la même façon de gérer sa course et Thierry nous a montré cette année de quoi il était capable.
Bonne course Thierry.

Sadok a dit…

C'est tout bon Thierry ; il ne reste plus qu'à croquer la cerise et le gâteau.

Oliv a dit…

sacré Champion, tu me scotches avec ta progression. Énorme récompense que d'aller aux France de Cross, bravo !!